Nous sommes ravis que vous ayez manifesté de l’intérêt pour notre entreprise. La protection des données est une priorité pour la gestion de la société i-surance GmbH. L’utilisation des pages Internet de la société i-surance GmbH est possible sans aucune indication de données personnelles ; Toutefois, si une personne concernée souhaite utiliser des services particuliers via notre site Web, le traitement des données personnelles pourrait devenir nécessaire. Si le traitement des données personnelles est nécessaire et qu’il n’existe aucune base légale pour un tel traitement, nous obtenons généralement le consentement de la personne concernée.

Le traitement des données personnelles, telles que le nom, l’adresse, l’adresse électronique ou le numéro de téléphone d’une personne concernée, doit toujours être conforme au règlement général sur la protection des données (GDPR) et conformément à la protection des données spécifique au pays réglementations applicables à i-surance GmbH. Par le biais de cette déclaration de protection des données, notre entreprise souhaite informer le grand public de la nature, de la portée et du but des données personnelles que nous collectons, utilisons et traitons. En outre, les personnes concernées sont informées, au moyen de la présente déclaration de protection des données, des droits auxquels elles ont droit.

En tant que contrôleur, i-surance GmbH a mis en place de nombreuses mesures techniques et organisationnelles pour assurer la protection la plus complète des données à caractère personnel traitées sur ce site. Cependant, les transmissions de données sur Internet peuvent en principe présenter des lacunes de sécurité, de sorte qu’une protection absolue peut ne pas être garantie. Pour cette raison, chaque personne concernée est libre de nous transférer des données personnelles par d’autres moyens, par ex. par téléphone.

1. Définitions
La déclaration de protection des données de la société i-surance GmbH est basée sur les termes utilisés par le législateur européen pour l’adoption du règlement général sur la protection des données (GDPR). Notre déclaration de protection des données doit être lisible et compréhensible pour le grand public, ainsi que pour nos clients et partenaires commerciaux. Pour cela, nous aimerions d’abord expliquer la terminologie utilisée.

Dans cette déclaration de protection des données, nous utilisons, entre autres, les termes suivants :
a) Données personnelles
Les données personnelles désignent toute information relative à une personne physique identifiée ou identifiable (« personne concernée »). Une personne physique identifiable est une personne qui peut être identifiée, directement ou indirectement, en particulier si cela fait référence à un identifiant tel qu’un nom, un numéro d’identification, des données de localisation, un identifiant en ligne ou à un ou plusieurs facteurs spécifiques comme, physiques, physiologiques, génétiques, de santé mentale, économiques, culturels ou sociaux de cette personne.

b) Le sujet des données
La personne concernée est toute personne physique identifiée ou identifiable, dont les données à caractère personnel sont traitées par le responsable du traitement.

c) Traitement des données
Le traitement des données est une opération ou un ensemble d’opérations effectuées sur des données personnelles ou sur des ensembles de données personnelles, que ce soit par collecte, enregistrement, organisation, structuration, stockage, adaptation ou modification, récupération, consultation, utilisation, divulgation par transmission, diffusion ou même mise à disposition, alignement ou combinaison, restriction, effacement ou destruction.

d) Restriction du traitement des données
La restriction du traitement des données est le marquage des données personnelles stockées dans le but de limiter leur traitement à l’avenir.

e) Profilage
Le profilage désigne toute forme de traitement automatisé de données personnelles consistant à utiliser des données personnelles pour évaluer certains aspects personnels relatifs à une personne physique, notamment pour analyser ou prédire des aspects concernant les performances de cette personne au travail, sa situation économique, sa santé, ses préférences personnelles, intérêts, fiabilité, comportement, localisation ou mouvements.

f) Pseudonymisation
La pseudonymisation est le traitement de données à caractère personnel de telle sorte que ces données ne peuvent plus être attribuées à une personne concernée sans l’utilisation d’informations supplémentaires, à condition que ces informations supplémentaires soient conservées séparément et fassent l’objet de mesures techniques et organisationnelles et que les données personnelles ne soient pas attribuées à une personne physique identifiée ou identifiable.

g) Contrôleur ou contrôleur responsable du traitement
Le contrôleur ou le responsable du traitement est la personne physique ou morale, l’autorité publique, l’agence ou tout autre organisme qui, seul ou conjointement avec d’autres, détermine les finalités et les moyens du traitement des données à caractère personnel; lorsque les finalités et les moyens d’un tel traitement sont déterminés par le droit de l’Union ou de l’État membre, le responsable du traitement ou les critères spécifiques de sa nomination peuvent être prévus par la législation de l’Union ou des États membres.

h) Gestionnaire
Le gestionnaire des données est une personne physique ou morale, une autorité publique, une agence ou un autre organisme qui traite des données personnelles au nom du responsable du traitement.

i) Destinataire
Le destinataire est une personne physique ou morale, une autorité publique, une agence ou un autre organisme auquel les données personnelles sont divulguées, que ce soit un tiers ou non. Toutefois, les autorités publiques qui peuvent recevoir des données à caractère personnel dans le cadre d’une enquête particulière conformément à la législation de l’Union ou des États membres ne sont pas considérées comme destinataires ; le traitement de ces données par ces autorités publiques doit être conforme aux règles de protection des données applicables en fonction des finalités du traitement.

j) Tierce personne
Un tiers est une personne physique ou morale, une autorité publique, une agence ou un organisme autre que la personne concernée, le responsable du traitement, le sous-traitant et les personnes autorisées à traiter des données à caractère personnel directement sous l’autorité du responsable du traitement.

k) Consentement
Le consentement de la personne concernée est une indication librement donnée, spécifique, informée et non équivoque des souhaits de la personne concernée par laquelle, par une déclaration ou par une action affirmative claire, elle marque son accord sur le traitement des données personnelles le concernant.

2. Nom et adresse du Contrôleur
Le contrôleur du règlement général sur la protection des données (GDPR), d’autres lois sur la protection des données applicables dans les États membres de l’Union européenne et autres dispositions relatives à la protection des données est :
i-surance GmbH
Brunnenstraße 181
10119 Berlin Deutschland
Téléphone : + 49 30 2390 4770
Email : datenschutz@i-surance.de
Site Web : www.i-surance.ch

3. Nom et adresse du responsable de la protection des données
Le responsable de la protection des données du contrôleur est :
Lisa Hofmann
i-surance GmbH
Brunnenstraße 181
10119 Berlin
Deutschland
Téléphone : + 49 30 2390 4770
Email : datenschutz@i-surance.ch
Site Web : www.i-surance.ch

Toute personne concernée peut, à tout moment, contacter directement notre délégué à la protection des données pour toutes questions et suggestions concernant la protection des données.

4. Collecte de données et d’informations générales
Le site Internet d’i-surance GmbH recueille une série de données et d’informations générales lorsqu’une personne concernée ou un système automatisé active le site Web. Ces données et informations générales sont stockées dans les fichiers du serveur. Peut recueillir (1) les types et versions de navigateurs utilisés, (2) le système d’exploitation utilisé par le système d’accès, (3) le site Web à partir duquel un système accédant atteint notre site Web (référents), (4) le sous -web sites, (5) la date et l’heure d’accès au site Internet, (6) une adresse de protocole Internet (adresse IP), (7) le fournisseur de services Internet du système d’accès, et (8) toute autre donnée similaire et les informations pouvant être utilisées en cas d’attaques contre nos systèmes informatiques.

Lors de l’utilisation de ces données et informations générales, i-surance GmbH ne tire aucune conclusion sur la personne concernée. Cette information est plutôt nécessaire pour (1) fournir correctement le contenu de notre site Web, (2) optimiser le contenu de notre site Web ainsi que sa publicité, (3) assurer la viabilité à long terme de nos systèmes informatiques et de notre technologie et (4) fournir aux autorités chargées de l’application de la loi les informations nécessaires aux poursuites pénales en cas de cyber-attaque. Par conséquent, i-surance GmbH analyse statistiquement des données et des informations collectées anonymement, dans le but d’augmenter la protection des données et la sécurité des données de notre entreprise, et d’assurer un niveau optimal de protection des données personnelles que nous traitons. Les données anonymes des fichiers du serveur sont stockées séparément de toutes les données personnelles fournies par une personne concernée.

5. Effacement systématique et blocage des données personnelles
Le responsable du traitement des données traite et stocke les données à caractère personnel uniquement pendant la période nécessaire pour atteindre le but du stockage, ou dans la mesure où celle-ci est accordée par le législateur européen ou d’autres législateurs.
Si l’objectif de stockage n’est pas applicable, ou si une période de stockage prescrite par le législateur européen ou un autre législateur compétent expire, les données personnelles sont systématiquement bloquées ou effacées conformément aux exigences légales.

6. Droits de la personne concernée
a) Droit de confirmation
Chaque personne concernée dispose du droit accordé par le législateur européen d’obtenir du responsable du traitement la confirmation du traitement ou non des données à caractère personnel le concernant. Si une personne concernée souhaite se prévaloir de ce droit de confirmation, elle peut, à tout moment, contacter un employé du responsable du traitement.

b) Droit d’accès
Chaque personne concernée dispose du droit accordé par le législateur européen d’obtenir du responsable des informations gratuites sur ses données personnelles conservées à tout moment et une copie de ces informations. De plus, les directives et règlements européens accordent à la personne concernée l’accès aux informations suivantes :

  • Les finalités du traitement ;
  • Les catégories de données personnelles concernées ;
  • Les destinataires ou catégories de destinataires auxquels les données personnelles ont été ou seront divulguées, en particulier les destinataires dans des pays étrangers ou des organisations internationales ;
  • Dans la mesure du possible, la période prévue pour le stockage des données personnelles ou, la période prévue pour le stockage des données personnelles ou, si ce n’est pas possible, les critères utilisés pour déterminer cette période ;
  • L’existence du droit de demander au responsable du traitement la rectification ou effacement des données personnelles, ou la restriction du traitement des données personnelles concernant la personne concernée, ou de s’opposer à ce traitement ;
  • L’existence du droit de déposer une plainte auprès d’une autorité de surveillance ;
  • Lorsque les données personnelles ne sont pas collectées auprès de la personne concernée, toute information disponible concernant leur source ;
  • L’existence d’une prise de décision automatisée, y compris le profilage, visée à l’article 22, paragraphes 1 et 4, du RGPD et, au moins dans ces cas, d’informations significatives sur la logique impliquée, ainsi que sur l’importance et les conséquences envisagées d’un tel traitement pour la personne concernée. En outre, la personne concernée a le droit d’obtenir des informations sur le transfert de données à caractère personnel vers un pays étranger ou vers une organisation internationale. Si tel est le cas, la personne concernée a le droit d’être informée des garanties appropriées relatives au transfert. Si une personne concernée souhaite se prévaloir de ce droit d’accès, elle peut, à tout moment, contacter un employé du responsable du traitement.

c) Droit de rectification
Chaque personne concernée dispose du droit accordé par le législateur européen d’obtenir du responsable du traitement, sans retard injustifié, la rectification de données à caractère personnel inexactes la concernant. Compte tenu des finalités du traitement, la personne concernée a le droit de compléter des données personnelles incomplètes, y compris en fournissant une déclaration complémentaire. Si une personne concernée souhaite exercer ce droit de rectification, elle peut, à tout moment, contacter un employé du responsable du traitement.

d) Droit d’effacement (Droit d’être oublié)
Chaque personne concernée dispose du droit accordé par le législateur européen d’obtenir du responsable du traitement l’effacement des données à caractère personnel le concernant sans retard injustifié, et le responsable a l’obligation d’effacer les données à caractère personnel dans les plus brefs délais. Ceci s’applique tant que le traitement n’est pas nécessaire :

  • Les données personnelles ne sont plus nécessaires par rapport aux finalités pour lesquelles elles ont été collectées ou traitées.
  • La personne concernée retire le consentement sur lequel repose le traitement conformément à l’article 6, paragraphe 1, point a), du RPDC ou à l’article 9, paragraphe 2, point a), du RGPD, et lorsqu’il n’existe pas d’autre domaine pour le traitement.
  • La personne concernée s’oppose au traitement conformément à l’article 21, paragraphe 1, du RGPD et il n’existe aucun motif légitime justifiant le traitement, ou la personne concernée s’oppose au traitement conformément à l’article 21, paragraphe 2, du RGPD.
  • Les données personnelles ont été illégalement traitées.
  • Les données personnelles doivent être effacées pour le respect d’une obligation légale dans le droit de l’Union ou de l’État membre auquel le responsable du traitement est soumis.
  • Les données personnelles ont été collectées en relation avec l’offre de services de la société de l’information visée à l’article 8, paragraphe 1, du RGPD.

Si l’une des raisons susmentionnées s’applique, et qu’une personne concernée souhaite demander l’effacement des données personnelles stockées par i-surance GmbH, elle peut, à tout moment, contacter une personne responsable du traitement des données. Un employé d’i-surance GmbH doit rapidement s’assurer que la demande d’effacement est immédiatement respectée.

Lorsque le responsable a rendu public des données personnelles et qu’il est tenu d’effacer les données à caractère personnel conformément à l’article 17, paragraphe 1, le responsable du traitement des données prend des mesures raisonnables, y compris des mesures techniques, pour tenir compte des autres technologies disponibles et des coûts de mise en œuvre. Les contrôleurs traitant les données à caractère personnel que la personne concernée a demandé d’effacer de tout lien, ou copie ou réplication, de ces données à caractère personnel, dans la mesure où un traitement n’est pas requis. Un employé de la société i-surance GmbH prendra les mesures nécessaires dans les cas individuels.

e) Droit de restriction du traitement des données
Chaque personne concernée dispose du droit accordé par le législateur européen d’obtenir du responsable du traitement une restriction de traitement lorsque l’une des conditions suivantes est remplie :

  • L’exactitude des données personnelles est contestée par la personne concernée, pendant une période permettant au responsable du traitement de vérifier l’exactitude des données personnelles.
  • Le traitement est illégal et la personne concernée s’oppose à l’effacement des données personnelles et demande à la place la restriction de leur utilisation.
  • Le responsable du traitement n’a plus besoin des données personnelles aux fins du traitement, mais elles sont requises par la personne concernée pour l’établissement, l’exercice ou la défense des réclamations légales.
  • La personne concernée s’est opposée au traitement en vertu de l’article 21, paragraphe 1, du GDPR en attendant la vérification si les motifs légitimes du responsable du traitement l’emportent sur ceux de la personne concernée. Si l’une des conditions susmentionnées est remplie et qu’une personne concernée souhaite demander la restriction du traitement des données personnelles stockées par i-surance GmbH, elle peut à tout moment contacter un employé du responsable du traitement. L’employé de i-surance GmbH organisera la restriction du traitement.

f) Droit à la portabilité des données
Chaque personne concernée dispose du droit accordé au législateur européen de recevoir les données à caractère personnel la concernant, fournies à un responsable du traitement, dans un format structuré, communément utilisé et lisible par une machine. Il a le droit de transmettre ces données à un autre responsable sans entrave de la part du responsable du traitement auquel les données à caractère personnel ont été fournies, pour autant que le traitement soit fondé sur le consentement visé au point (a) de l’article 6(1) du GDPR ou le point (a) de l’article 9(2) du GDPR, ou d’un contrat du point (b) de l’article 6(1) du GDPR, et le traitement est effectué par des moyens automatisés, à condition que le traitement ne soit pas nécessaire à l’exécution d’une mission effectuée dans l’intérêt général ou dans l’exercice de l’autorité publique dévolue au responsable du traitement.
En outre, en exerçant son droit à la portabilité des données conformément à l’article 20(1), du GDPR, la personne concernée a le droit de transmettre directement les données à caractère personnel d’un contrôleur à un autre, lorsque cela est techniquement possible sans porter atteinte aux droits et libertés d’autrui.
Afin d’affirmer le droit à la portabilité des données, la personne concernée peut à tout moment contacter un employé de i-surance GmbH.

g) Droit d’opposition
Chaque personne concernée dispose du droit accordé par le législateur européen de s’opposer, à tout moment, à des raisons tenant à sa situation particulière, au traitement des données à caractère personnel le concernant, qui est fondé sur les points (e) ou (f) de l’article 6(1), du GDPR. Ceci s’applique également au profilage basé sur ces dispositions.
La société i-surance GmbH ne traitera plus les données personnelles en cas d’opposition, à moins que nous ne puissions démontrer des raisons légitimes justifiant le traitement qui outrepasse les intérêts, droits et libertés de la personne concernée ou l’établissement, l’exercice ou la défense des réclamations légales.

Si la société i-surance GmbH traite des données personnelles à des fins de marketing direct, la personne concernée a le droit de s’opposer à tout moment au traitement des données personnelles le concernant pour un tel marketing. Cela s’applique au profilage dans la mesure où il est lié à un tel marketing direct. Si la personne concernée s’oppose au traitement de i-surance GmbH à des fins de marketing direct, i-surance GmbH ne traitera plus les données personnelles à ces fins.

De plus, la personne concernée a le droit, pour des raisons liées à sa situation particulière, de s’opposer au traitement des données personnelles le concernant par i-surance GmbH à des fins de recherche scientifique ou historique, ou à des fins statistiques conformément à Article 89(1) du GPDR, sauf si le traitement est nécessaire à l’exécution d’une tâche effectuée pour des raisons d’intérêt général.

Afin d’exercer son droit d’opposition, la personne concernée peut contacter un employé de i-surance GmbH. Aussi, la personne concernée est libre dans le cadre de l’utilisation des services de la société de l’information, et nonobstant la directive 2002/58 / CE, d’utiliser son droit d’opposition par des moyens automatisés en utilisant des spécifications techniques.

h) Prise de décision individuelle automatisée, y compris le profilage
Chaque personne concernée dispose du droit accordé par le législateur européen de ne pas faire l’objet d’une décision fondée uniquement sur un traitement automatisé, y compris le profilage, produisant des effets juridiques le concernant ou affectant de manière significative celui-ci, tant que la décision (1) n’est pas nécessaire pour conclure ou exécuter un contrat entre la personne concernée et un responsable du traitement, ou (2) n’est pas autorisé par la législation de l’Union ou des États membres à laquelle le contrôleur est soumis et qui établit également des mesures appropriées pour protéger les droits et libertés de la personne concernée et ses intérêts légitimes, ou (3) ne repose pas sur le consentement explicite de la personne concernée.

Si la décision (1) est nécessaire pour la conclusion ou l’exécution d’un contrat entre la personne concernée et un responsable du traitement, ou (2) si elle est fondée sur le consentement explicite de la personne concernée, i-surance GmbH des mesures visant à protéger les droits et libertés de la personne concernée et ses intérêts légitimes, au moins le droit d’obtenir une intervention humaine de la part du responsable du traitement, d’exprimer son point de vue et de contester la décision. Si la personne concernée souhaite exercer les droits relatifs à la prise de décision individuelle automatisée, elle peut, à tout moment, contacter un employé de la société i-surance GmbH.

i) Droit de retirer son consentement sur protection des données
Chaque personne concernée dispose du droit accordé par le législateur européen de retirer son consentement au traitement de ses données à caractère personnel à tout moment. Si la personne concernée souhaite exercer son droit de rétractation, elle peut, à tout moment, contacter un employé de la société i-surance GmbH.

7. Base juridique du traitement
Art. 6 (1) lit.a GDPR sert de base juridique pour les opérations de traitement pour lesquelles nous obtenons un consentement à des fins de traitement spécifiques. Si le traitement de données à caractère personnel est nécessaire à l’exécution d’un contrat auquel la personne concernée est partie, comme c’est le cas, par exemple, lorsque des opérations de traitement sont nécessaires à la fourniture de biens ou à tout autre service, le traitement est sur la base de l’article 6(1) lit.b GDPR. Il en va de même pour les opérations de traitement nécessaires à l’exécution de mesures précontractuelles, par exemple dans le cas d’enquêtes concernant nos produits ou nos services. Notre société est soumise à une obligation légale par laquelle le traitement des données personnelles est nécessaire, comme pour l’exécution des obligations fiscales, le traitement est basé sur l’art. 6 (1) lit.c GDPR. Dans de rares cas, le traitement de données à caractère personnel peut être nécessaire pour protéger les intérêts vitaux de la personne concernée ou d’une autre personne physique. Ce serait le cas, par exemple, si un visiteur était blessé dans notre entreprise et que son nom, son âge, ses données d’assurance maladie ou d’autres informations vitales seraient transmis à un médecin, à un hôpital ou à un tiers. Ensuite, le traitement serait basé sur l’Art. 6 (1) lit.d GDPR. Enfin, les opérations de traitement pourraient être fondées sur l’article 6(1), lit.f GDPR. Cette base juridique est utilisée pour les traitements qui ne sont couverts par aucun des motifs juridiques susmentionnés, si le traitement est nécessaire aux fins des intérêts légitimes poursuivis par notre société ou par un tiers, sauf si ces intérêts sont outrepassés par les intérêts ou les droits et libertés fondamentaux de la personne concernée qui requièrent la protection des données personnelles. De tels traitements sont particulièrement autorisés car ils ont été spécifiquement mentionnés par le législateur européen. Il a estimé qu’un intérêt légitime pouvait être présumé si la personne concernée était un client du responsable du traitement (Lecture 47, phrase 2 GDPR).

8. Les intérêts légitimes poursuivis par le responsable du traitement ou par un tiers
Lorsque le traitement des données à caractère personnel est fondé sur l’article 6(1), lit. f GDPR notre intérêt légitime est de mener notre activité en faveur du bien-être de tous nos salariés et des actionnaires.

9. Période pour laquelle les données personnelles seront stockées
Les critères utilisés pour déterminer la période de stockage des données personnelles sont la période de conservation légale respective. Après l’expiration de cette période, les données correspondantes sont supprimées régulièrement, tant qu’elles ne sont plus nécessaires à l’exécution du contrat ou à l’engagement d’un contrat.

10. Fourniture de données personnelles en tant qu’exigence légale ou contractuelle ; Exigence nécessaire pour conclure un contrat ; Obligation de la personne concernée de fournir les données personnelles conséquences possibles du défaut de fournir de telles données
Nous précisons que la fourniture de données à caractère personnel est partiellement requise par la loi (par exemple, les réglementations fiscales) ou peut également résulter de dispositions contractuelles (par exemple des informations sur le partenaire contractuel). Parfois, il peut être nécessaire de conclure un contrat que la personne concernée nous fournit des données personnelles, qui doivent ensuite être traitées par nous. La personne concernée est, par exemple, tenue de nous fournir des données personnelles lorsque notre société signe un contrat avec elle. La non-communication des données personnelles aurait pour conséquence que le contrat avec la personne concernée ne pourrait pas être conclu. Avant que les données personnelles ne soient fournies par la personne concernée, la personne concernée doit contacter un employé. L’employé clarifie auprès de la personne concernée si la fourniture des données personnelles est requise par la loi ou le contrat ou est nécessaire pour la conclusion du contrat, s’il y a une obligation de fournir les données personnelles et les conséquences de la non-fourniture du personnel Les données.

11. Existence d’une prise de décision automatisée
En tant qu’entreprise responsable, nous n’utilisons pas la prise de décision automatique ou le profilage.